Mes lectures d’automne

Bonjour à tous!

Avant de basculer définitivement dans la folie des fêtes de fins d’années, voici le tout dernier billet aux accents automnaux, puisque je vous parle ce matin de mes lectures de saison. Il n’y en a que 4, mais j’ai mis un peu de temps à terminer l’une d’entre elle, ce qui explique le peu de lecture ces derniers temps. Heureusement, le retour de Winter Cold Challenge m’a motivé et ma PAL est prête (même si je risque encore d’en rajouter…), je vous en parlerai d’ailleurs dans un billet dédié d’ici quelques semaines! 

1) Le crime d’Halloween – Agatha Christie – Le Livre de Poche

Qui dit octobre dit forcément Halloween, et donc, Le Crime d’Halloween d’Agatha Christie. Il me semble l’avoir déjà lu étant plus jeune mais je n’en avais aucun souvenir, j’ai donc profité qu’il soit à l’honneur dans le club de lecture de Victoria pour le relire. Si j’ai vraiment bien accroché au tout début, je me suis assez vite ennuyée par la suite. Le roman manque de péripéties et de suspens à mon goût, d’autant plus que les autres meurtres qui viennent s’ajouter ne sont pas crédibles selon moi et ne m’ont pas intéressée. Cependant, la fin est plutôt convaincante mais l’ensemble du livre ne m’a clairement pas passionné, peut être à cause de mon habitude à lire des pages-turner concernant les polars. Je suis donc un peu déçue de cette lecture qui est en plus très courte, donc pas assez développé pour moi. Et vous, vous l’avez lu? Quant avez-vous pensé? 

Résumé: « Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. A cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les « plus de onze ans ». Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. « Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ? » se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus quoi inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, que l’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot. »

2) Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles – Suzanne Hayes et Loretta Nyhan – Pocket

Autre livre autre style avec Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles, un très joli roman d’amitié sur fond de guerre mondiale qui se lit tout seul. Il s’agit d’un roman épistolaire, genre qui m’a toujours beaucoup plu et celui-ci ne déroge pas à la règle. On se prend tout de suite au jeu de cette correspondance entre Glory et Rita, deux jeunes femmes dont les maris sont parti à la guerre et qui ressentent le besoin de s’entourer de personnes avec lesquelles elles peuvent partager leurs sentiments à ce propos et se soutenir mutuellement. Ce n’est pas toujours très gai, forcément, mais l’on est complètement embarqué dans l’univers de ces femmes et l’on partage leur quotidien grâce à leurs échanges divers, puisqu’elle s’envoient également des recettes et des petits cadeaux. Une belle amitié et un très beau roman à découvrir très vite! 

Résumé: « Depuis que son mari a été appelé à rejoindre les forces alliées pour combattre en Europe, Glory Whitehall s’ennuie. Laissée seule avec son fils de 3 ans, enceinte jusqu’aux yeux, la jeune femme cherche une occupation pour tromper la solitude. Un beau matin, Rita Vincenzo reçoit la lettre d’une inconnue du Massachussetts… Entre Glory, jeunette impulsive, et Rita, femme de poigne au grand cœur, se tisse une amitié au fil de la plume. Une correspondance entre deux femmes séparées par des centaines de kilomètres, accidentellement rapprochées par l’absence de leurs époux, partis sur le front. Étayée d’instants complices, de joies, de peines, de drames, cette correspondance offre à chacune des deux femmes un moment de réconfort unique dans un monde bouleversé par les échos de la guerre qui menacent de saper leur courage .Comment vivre dans un monde sans hommes ? Comment égayer le quotidien lorsque tout est rationné ? À qui confier le mal-être, la souffrance de celles qui attendent, impuissantes et fébriles des nouvelles des époux, des fils qu’elles ont vus partir de l’autre côté de l’océan ? Trois ans de correspondance, autant de partage de recettes, de conseils de jardinage, de confidences inavouées… pour l’une des plus belles histoires d’amitié jamais écrites. »

3) L’école de la nuit – Déborah Harkness – Le Livre de Poche

Je vous parlais en amont de la lecture qui m’a causé quelques peines, la voici. Après avoir dévoré en quelques jours seulement cet été le premier tome de cette trilogie, je me suis lancée avec hâte dans la suite cet automne et force est de constater que j’ai eu bien du mal à arriver au bout. Le roman démarre très lentement et l’action principale semble à mes yeux un peu oubliée à de nombreuses reprises. Beaucoup d’éléments perturbateurs viennent s’ajouter et gâchent à mon sens l’intrigue tout en gênant la lecture, tout du moins, pour moi. Certains passages m’ont tout de même plu et la fin donne terriblement envie d’en savoir davantage mais je me suis globalement trop ennuyée avec celui-ci pour me lancer dans le troisième et dernier tome dès maintenant, ce sera donc certainement pour plus tard, je suis bien trop curieuse pour m’arrêter en route. 

Résumé: « Londres, XVIe siècle. La sorcière Diana Bishop et le vampire Matthew Clairmont sont toujours à la recherche du mystérieux Ashmole 782, un manuscrit alchimique responsable du conflit millénaire menaçant la paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains. »

4) Miss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom Riggs – Le Livre de Poche Jeunesse

Enfin, je termine avec un immense coup de coeur, Miss Peregrine et les enfants particuliers. Je vous en parlais déjà ici et ici, j’ai adoré cette lecture absolument captivante, originale et décalée. J’ai tout simplement dévoré ce roman dont l’univers est assez incroyable et passionnant, tout comme les protagonistes de ce monde à part que l’on a très envie de connaitre. Le suspens est maintenu jusqu’à la fin et j’ai très très envie de lire la suite, j’espère donc qu’elle sortira en Poche rapidement. Je me suis véritablement prise d’affection pour cette petite bande, autant vous dire que je dois savoir ce qu’ils deviennent! Si vous ne l’avez pas lu, foncez, vous ne serez pas déçus et surtout, vous ne pourrez pas vous ennuyer une seule seconde tant il y a faire pour ces enfants particuliers! 

Résumé: « Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un oprphelinat pour enfants « particuliers ». Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ». Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? »

Publicités

Une réflexion sur “Mes lectures d’automne

  1. Pingback: Bye Bye 2016, Welcome 2017! | Lauralou

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s