Les films de février

Bonjour à tous!

J’espère que vous avez passé un bon week end! De mon côté il fut bien reposant et je peux vous dire que j’en avais bien besoin! J’ai enfin pu prendre du temps pour moi et ça fait un bien fou! Mais j’ai également fêté l’arrivée du mois de mars et donc l’anniversaire de ma petite soeur, qui a déjà 13 ans, c’est fou comme le temps file! D’ailleurs mes 25 ans arrivent bien vite aussi, puisque mon anniversaire est le 21 mars… Bref, passons au sujet du jour et à mes deux derniers coups de coeur ciné. Aujourd’hui, je vous parle donc de Imitation Game et Une merveilleuse histoire du temps, deux films que je tenais vraiment voir au ciné et devant lesquels j’ai passé un excellent moment.

  

Imitation Game

Les deux films dont je vais vous parler aujourd’hui étaient sur ma liste depuis le mois de janvier déjà, et jusqu’à la semaine dernière, je n’avais pas eu le temps d’aller les voir. Autant vous dire que les voir se faire « Oscarisés » tous les deux n’a fait qu’attiser encore davantage ma curiosité. Je me suis donc aménagée un peu de temps en fin de semaine pour aller les voir avant qu’ils ne soient plus programmés. Si vous me suivez sur Twitter, vous savez déjà que j’ai passé devant ces deux films, un excellent moment. Je commence donc par Imitation Game, qui m’avait été conseillé de toute part et que j’ai tout bonnement adoré.

J’ai été immédiatement absorbée par l’histoire et l’ambiance et j’ai tout de suite ressentis beaucoup d’empathie pour le personnage interprété par Benedict Cumberbatch dont la prestation m’a d’ailleurs époustouflé. Le casting est absolument formidable, les personnages principaux comme les seconds rôles sont extrêmement réussis. J’ai ainsi été ravie de revoir Matthew Goode, que j’avais trouvé inquiétant au possible et incroyable dans Stoker et j’ai trouvé Keira Knightley irrésistible à souhait et brillante. La réalisation est une réussite (le montage est très bien pensé et la photographie du film est très belle), tout comme la BO, absolument magnifique, signée Alexandre Desplat, de nouveau fraichement « Oscarisé ». Malgré le fait que l’on connaisse la fin de l’histoire au début du film, le suspens est bien présent et l’on passe devant ce film, un excellent moment de cinéma. Que dire de plus? Il s’agit pour moi d’un ENORME coup de coeur et d’une excellente adaptation et je ne peux que vous recommander chaudement d’aller voir ce film incroyable qui rend hommage à un homme brillant qui, avec son équipe et grâce à son génie, a changé la face du monde. 

Résumé (Allociné): « 1940 : Alan Turing, mathématicien et cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable. »

Une merveilleuse histoire du temps

Passons maintenant à Une merveilleuse histoire du temps, un autre très très bon film, lui aussi récompensé aux Oscars la semaine passée. J’ai de nouveau passé un excellent moment devant ce film absolument magnifique et particulièrement émouvant. Là encore, on retrouve un casting fascinant, le couple Hawking interprété par la gracieuse Felicity Jones et l’incroyable Eddie Redmayne (qui a remporté l’Oscar du meilleur acteur pour ce film et que j’ai découvert pour ma part dans ce joli biopic consacré à Marilyn Monroe) semble être en symbiose absolue et cela est d’une beauté folle à l’écran. La sublime photographie du film n’y ai pas pour rien non plus, de même que la BO. Ce film est à la fois tendre, drôle et rempli d’espoir malgré la maladie mais aussi d’amour et de respect, c’est en somme un immense coup de coeur là encore. Un magnifique film pour un génie de la cosmologie et de la physique à ne pas manquer!

Résumé (Allociné): « 1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps. Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle. »

Publicités

Une réflexion sur “Les films de février

  1. Pingback: Bye Bye 2015, Welcome 2016! | Lauralou

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s