Bilan Cinéma – Décembre et Janvier

Bonjour à tous!

Comment allez-vous aujourd’hui? Avez-vous commencé à vous inspirer de mes astuces pour mettre de la couleur dans votre vie en cette grise semaine ;)? Comme je vous le suggérais, l’une des activités que je préfère en hiver est incontestablement le cinéma! En début d’année, la sélection est toujours de très grande qualité et cette année ne déroge pas à la règle, alors qu’il a-t-il de mieux qu’un après-midi cinéma/pop corn devant un bon film ;)?! Voici la liste des derniers que je suis allée voir, il y a du très bon comme du très moyen et il y en a pour tous les goûts, alors c’est parti!

La La Land – Damien Chazelle

Je démarre par mon coup de coeur absolu, que je suis déjà allée voir 2 fois au cinéma et que je risque d’aller voir une 3ème fois tant je l’ai aimé: La La Land. Je vous en parlais mercredi, ce film est une pure merveille, un véritable chef d’oeuvre à découvrir d’urgence en salle, si ce n’est pas déjà fait. Comment ne pas être émerveillé par ce film si beau, si entrainant, si positif? Je l’avoue, je suis déjà une grande amatrice de comédie musicale, et dès les premières secondes de la bande-annonce, découverte en septembre dernier, il me tardait tant de découvrir ce film qui, je le savais déjà, allait m’habiter longtemps. Force est de constater que cela est bel et bien le cas. L’histoire est pourtant très simple, mais son universalité est une force, chacun peut s’y retrouver! Qu’il s’agisse du casting, absolument merveilleux, le duo Emma Stone et Ryan Gosling est absolument délicieux, de la bande-son, un véritable album à part entière ou encore de la réalisation si artistique, délicate et élégante, pleine de références, ce film est à mon sens une véritable perfection, il n’y a rien à redire. Je pourrais vous parlez très longtemps des raisons pour lesquelles j’ai aimé ce film, mais je vais m’arrêter là. La La Land m’a bouleversé, m’a émue aux larmes, m’a fait rêver et continue de m’emporter chaque jour grâce à la BO qui tourne en boucle dans mon Ipod. C’est exactement ce que j’en attendais et ce pourquoi j’aime autant le cinéma, ce film me fait vibrer et me sentir vivante! Coup de coeur absolu. 

Synopsis: « Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ? »

 Jackie – Pablo Larrain
 *
Après mon immense coup de coeur, voici ma plus grande déception de ces derniers mois. J’étais très impatience de découvrir ce film qui parait-il, offrait à Natalie Portman son plus beau rôle. Malheureusement, dès les premières secondes, je me suis sentie agressée par la mise en musique du film, et cela n’a fait qu’empirer au fur et à mesure. J’ai donc su dès les 20 premières minutes que je n’aimerais pas ce biopic confus, à la réalisation banale et dont le montage bancal au possible ne permet pas au spectateur de se plonger pleinement dans le récit. Je n’ai pas été touchée une seule seconde, j’ai même été agacée de l’interprétation de Natalie Portman, trop poussive et dans sans cesse dans l’imitation. Je me suis ennuyée ferme et je cessais de me demander quand cela allait terminer, moi qui suis plutôt bon public, cela voulait tout dire, surtout que le film est plutôt court puisqu’il ne fait « que » 1h40, c’est vous dire! En somme, c’est une immense déception pour moi, qui avait hâte de découvrir ce film si souvent nommé aux Oscars. Déception totale!
 *
Synopsis: « 22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut. »
*
L’Ascension – Ludovic Bernard
 *
J’avais hésité entre ce film là et Jackie, autant que vous que j’aurais mieux fait de m’abstenir et de m’en tenir à ce feel-good movie par excellence, qui relate une histoire aussi vraie qu’incroyable et passionnante. Les paysages sont sublimes, on en prend plein les yeux et surtout, on se laisse captiver par le défi fou que décide de relever Samy par amour. C’est beau, tendre, plein de bonnes ondes et ça fait verser quelques larmes. En bref, c’est un très chouette film à découvrir, ça fait un bien fou et la joie de vivre d’Ahmed Sylla n’y est certainement pas rien! Belle surprise!
*
Synopsis: « « Pour toi, je pourrais gravir l’Everest !» Samy aurait mieux fait de se taire ce jour-là… D’autant que Nadia ne croit pas beaucoup à ses belles paroles. Et pourtant… Par amour pour elle, Samy quitte sa cité HLM et part gravir les mythiques 8848 mètres qui font de l’Everest le Toit du monde. Un départ qui fait vibrer ses copains, puis tout le 9-3 et c’est bientôt la France entière qui suit avec émotion les exploits de ce jeune mec ordinaire mais amoureux. A la clé, un message d’espoir : à chacun d’inventer son avenir, puisque tout est possible. »
***
Il a déjà tes yeux – Lucien Jean-Baptiste
*

Dans un tout autre genre, cette comédie sur la tolérance et l’amour qui aborde notamment le sujet épineux de l’adoption, est tout aussi positive, drôle et savoureuse. Le casting fonctionne à la perfection, qu’il s’agisse des premiers rôles (Aïssa Maïga et Lucien Jean-Baptiste) comme des seconds (comme toujours, Zabou Breitman et Vincent Elbaz sont, chacun dans leurs styles, absolument parfaits!). J’ai passé un excellent moment devant ce film divertissant mais néanmoins touchant, comme toujours avec les films de Lucien Jean-Baptiste! Un beau moment!

Synopsis: « Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu’au jour où Sali reçoit l’appel qu’ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d’adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s’appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs ! »

Passengers  Morten Tyldum

Je n’ai pas énormément de choses à vous raconter sur ce film là, il s’agit encore d’une dystopie mais c’est plutôt original, bien interprété, assez captivant et le duo d’acteurs fonctionne bien (Chris Pratt et Jennifer Lawrence). C’est divertissant à souhait, on se prend pas la tête, c’est parfait pour les fins de week end! 

Synopsis: « Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains… »

Premier contact – Denis Villeneuve

Autre film, autre coup de coeur! En même temps, avec Denis Villeneuve en réalisateur, il était peu probable que ce film ne me plaise pas (même si c’est déjà arrivé…). Je n’en savais pas beaucoup sur le film lorsque je suis allée le voir et je pense que cela a été plutôt bénéfique, je vais donc être assez brève. A mon sens, Premier contact est un film extrêmement sensible, fin et intelligent, qui aborde un thème vu et revu d’un angle complément différent mais au final beaucoup plus logique, qui en fait un grand film. Au final, il y a assez peu de dialogue, la musique a un rôle beaucoup plus puissant que la parole, elle englobe le spectateur dans une bulle, l’enveloppe totalement. Il s’agit d’un film contemplatif au rythme assez lent où les choses s’installent au fur et à mesure mais qui en reste pas moins captivant. C’est absolument fascinant, esthétiquement très travaillé mais simple à la fois, réfléchi, original et tout simplement brillant, de quoi nous laisser perplexe et plein de questionnements. Un chef d’oeuvre onirique et immersif au possible!

Synopsis: « Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain… »

Beauté cachée – David Frankel

Si je n’étais pas tombée sur la bande-annonce de ce film lors d’une pré-séance au cinéma, je serais sans aucun doute passer à côté, d’autant plus qu’il est resté très peu de temps en salle et quel dommage! Il s’agit en effet d’un film aussi beau qu’intrigant et dur, surprenant et original. L’image et les lumières sont très travaillées, assez « poétiques » et viennent contrebalancer à merveille la dureté de l’histoire en y apportant de la douceur et de la couleur, qui sert réellement le film. L’émotion est au rendez-vous dans ce film inattendu pour lequel j’ai eu un véritable coup de coeur. Le choix des acteurs se révèle extrêmement pertinent et très cohérent, le résultat est très bon, tout comme les dernières minutes du film, où un excellent twist vient définitivement convaincre le spectateur. Une véritable beauté non pas cachée mais bien trop discrète à découvrir absolument!

Synopsis: « Suite à une terrible tragédie, un publicitaire new-yorkais à la réussite exemplaire sombre dans la dépression. Ses collègues échafaudent alors un stratagème radical pour l’obliger à affronter sa souffrance de manière inattendue… »

Faut pas lui dire – Solange Cicurel

J’attendais ce film avec impatience, ayant quelque peu travaillé dessus lors de mon stage au sein de l’agence Adequat en 2015 et je n’ai pas été déçue! Comme souvent, je me retrouve bien plus touchée que prévu par les comédies de ce genre, fraiches, modernes, un brin décalées dans lesquelles je me retrouve toujours au moins un peu. Ce film m’a fait passé un excellent moment et surtout, m’a surprise et étonnée, se révélant en effet bien plus profond et travaillé que ne le laisse penser la bande-annonce. C’est donc une très belle surprise et le genre de film de filles que j’adore regarder le vendredi soir. C’est léger mais pas trop, c’est drôle et touchant, contemporain à souhait et plein de bonne humeur, en somme, un vrai film de filles, interprété et réalisé par des filles (même si Arié Elmaleh est tout aussi bon que la bande de nanas formidables au centre du film). A découvrir!

Synopsis: « Laura, Eve, Anouch et Yaël sont quatre cousines, très différentes et très attachantes, qui ont un point commun : elles mentent, mais toujours par amour ! Quand les trois premières découvrent quelques semaines avant le mariage de leur petite cousine que son fiancé parfait la trompe, elles votent à l’unisson « Faut pas lui dire » ! »

Ballerina – Eric Summer et Eric Warin

Voilà un excellent film d’animation qui reprend tous les éléments d’un bon dessin-animé en y ajoutant comme décors, le Paris de la fin du 19ème siècle. C’est léger, bien fait, divertissant et très beau, tout ce que l’on demande donc à ce genre de film. Ballerina est une animation d’une grande qualité, traitant d’un sujet original pour le genre, en somme, de quoi se détendre et passer un très bon moment en famille ou entre ami/es. A voir!

Synopsis: « Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris… »

Demain tout commence – Hugo Gélin

Après avoir bouleversée par la première réalisation d’Hugo Gélin (à savoir, Comme des frères), impossible pour moi de passer à côté de son nouveau film, qui d’après la bande-annonce, avait déjà tout pour me plaire. Sans surprise, j’ai de nouveau été émue aux larmes devant ce film si touchant, si fort, si beau mais aussi comme toujours, si drôle. J’ai été encore une fois complètement hypnotisée par l’écran, impossible de décrocher de ce film, dont je me demandais comment il pourrait bien se terminer. Je ne sais pas réellement quoi vous dire davantage pour vous convaincre de le voir si ce n’est pas déjà fait, seulement qu’il s’agit d’un magnifique film portant sur le destin, la famille et l’amour, mais tellement plus encore… Coup de coeur!

Synopsis: « Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille… »

Sully – Clint Eastwood

Belle surprise pour ce film dont je n’attendais rien de particulier et qui m’a pourtant captivée. Le côté véridique de l’histoire n’y est sans doute pas pour rien. Du montage alterné en passant par le casting et la mise en musique, Sully s’avère être une excellente mise en image de ce fait divers aussi fou que fascinant (de par la façon dont il s’est terminé!). De quoi vous faire passer un bon moment, même si le film n’est pas inoubliable, notamment grâce à l’interprétation impeccable de Tom Hanks. Une jolie surprise!

Synopsis: « L’histoire vraie du pilote d’US Airways qui sauva ses passagers en amerrissant sur l’Hudson en 2009. Le 15 janvier 2009, le monde a assisté au « miracle sur l’Hudson » accompli par le commandant « Sully » Sullenberger : en effet, celui-ci a réussi à poser son appareil sur les eaux glacées du fleuve Hudson, sauvant ainsi la vie des 155 passagers à bord. Cependant, alors que Sully était salué par l’opinion publique et les médias pour son exploit inédit dans l’histoire de l’aviation, une enquête a été ouverte, menaçant de détruire sa réputation et sa carrière. »

Publicités

4 réflexions sur “Bilan Cinéma – Décembre et Janvier

  1. J’ai vu 8 films sur ta sélection.
    Pour ma part je ne suis pas complètement entrée dans La la land ( mais j’ai aimé la BO). Jackie n’était pas sur ma liste, je n’avais pas aimé Neruda, et j’en ai pensé la même chose que toi au final, mais je n’en attendais rien donc pas de déception.

    Tu en as vu pas mal des films ces deux derniers mois !

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s