Les films d’octobre

Bonjour à tous!

Pour démarrer cette nouvelle semaine, je vous propose un petit billet ciné! Le dernier commence déjà à dater (c’était cet été!), il était donc temps de vous en poster un nouveau, d’autant plus que la rentrée a été riche en très bons films. Aujourd’hui j’ai décidé de ne vous parler que de mes deux coups de coeur du mois: Mommy et Gone Girl. En effet, bien que d’autres films m’ont plu, Gemma Bovery par exemple avec l’excellent Fabrice Luchini que j’adore ou encore Labyrinthe, je trouve que cela se détachent vraiment, je tenais donc à vous en parler en particulier.

  

Mommy

Vous ne le savez peut être pas si vous ne lisiez pas mon ancien blog, mais je suis une très très grande fan du travail artistique de Xavier Dolan. J’ai immédiatement accroché avec l’univers si particulier de ses films, toujours très sensibles, esthétiques, poignants et brillamment réalisés. Je ne rate donc aucune sortie en salle de ses oeuvres cinématographiques et il en va de même pour Mommy, sorti la semaine dernière. Après l’incroyable succès du film à Cannes, j’avais encore plus hâte de le voir, même si je savais par avance qu’il ne détrônerais toujours pas Les Amours Imaginaires, son deuxième film qui m’a énormément touché et qui fait partie intégrante de mes films favoris. S’il ne le détrône effectivement pas, il passe en revanche directement deuxième dans ma petite liste. Il s’agit en effet d’un film bouleversant, extrêmement émouvant, poignant mais aussi drôle et touchant porté par un casting exceptionnel (le trio Anne Dorval, Suzanne Clément et Antoine Oliver Pillon). Pourquoi m’a t-il davantage touché que Laurence Anyways ou Tom à la ferme?  Peut être parce que cela me semble plus proche de moi ou tout simplement parce je me suis immédiatement laissée emporter dans le parcours de cette femme incroyable qui consacre sa vie entière à maintenir son fils la tête hors de l’eau. Ce qui est certain, c’est qu’il s’agit là d’un chef d’oeuvre intemporel à voir et à revoir. Avec sa BO aussi éclectique que mythique et son esthétique extrêmement travaillée, Mommy se détache pour moi que tout ce qui se fait au cinéma en ce moment et se place comme l’un des meilleurs films de l’année!

Résumé (Allociné): « Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir. »

 Gone Girl

Place ensuite à Gone Girl, le nouveau Fincher. Tout comme pour Xavier Dolan, je ne rate jamais un nouveau film de Fincher. Si je ne suis pas fan de tous ses films, j’ai en effet trouvé The Social Network par exemple, nettement moins bon, je suis en revanche très enthousiaste concernant ses grands classiques tels que Seven, Fight Club ou encore Zodiac. Fincher maîtrise en effet à la perfection les thrillers dont la fin vous laisse sans voix (un genre que j’apprécie particulièrement), ainsi, cette adaptation du roman de Gillian Flynn (Les Apparences) était faite pour lui. Porté par un excellent casting (Ben Affeck est juste parfait), Gone Girl vous plonge pendant plus de deux heures dans le calvaire que vit Nick, dont la femme est portée disparu. Cela pourrait très rapidement devenir ennuyeux, mais Fincher réussi avec brio à nous tenir en haleine pendant deux heures trente, le tout sans aucune longueur. Sa maîtrise du rythme est bufflante, tout comme l’efficacité de sa réalisation, très soignée et glaçante. Ce thriller psychologique est une vraie réussite tant par sa perversité inattendue que par sa vision acerbe du couple et du mariage qui révèle en creux les failles de l’âme humaine. 

Résumé (Allociné): « A l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ? »

PS: J’ai également vu le Saint Laurent de Bonello et j’avoue m’être franchement ennuyée. Le film est selon moi trop long, trop lent, trop mou et même le casting (surtout Gaspard Ulliel et Louis Garrel) n’arrive pas à relever l’ensemble, c’est donc une vraie déception pour moi. Et vous, vous l’avez vu, vous avez une préférence entre le version de Bonello et celle de Lespert? 

Publicités

2 réflexions sur “Les films d’octobre

  1. J’avoue pour ma part avoir du mal avec l’univers de Xavier Dolan, je ne sais pas pourquoi, maiscomme j’entends beaucoup de bien de Mommy, j’irais donc surement le voir. Quand à Gone Girl, j’ai été un chouilla déçue mais j’ai fait l’erreur de lire le livre avant… Il était donc difficile pour moi d’être surprise, mais je ne me suis pas ennuyée et j’ai aimé le choix des acteurs.

    • Ton avis m’intéresse alors, car ce film a plu à beaucoup plus de monde, certes parce qu’on en a beaucoup plus parlé, mais aussi parce que le sujet sensibilise peut être un peu plus. Tu as vu Les Amours Imaginaires?
      Ah oui je comprends alors, je suis moi aussi toujours un peu déçue lorsque l’on passe d’un livre à un film.. J’avoue cependant avoir envie de le lire maintenant. Tu avais aimé le livre?

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s