Les films de février

Bonjour à tous! Comment allez-vous?

Pour finir la semaine, je vais vous parler aujourd’hui de mes 2 films coups de coeur du mois: American Bluff et The Grand Budapest Hotel, en espérant vous convaincre d’y aller, si ce n’est pas déjà fait ;).

  

American Bluff 

Après Happiness Therapy l’année dernière, que j’avais d’ailleurs adoré, David O.Russell revient cette année avec American Bluff, une comédie dramatique entre fiction et réalité, qui nous plonge dans l’univers fascinant de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans les années 70.

« Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte… »(Allociné)

Encore une fois, le film est une vraie réussite. Le casting est brillant, Christian Bale en tête (cet homme sait tout jouer, c’est bluffant!), sans compter Bradley Cooper toujours à tomber, tout comme Amy Adams, absolument resplendissante, sans parler de Jennifer Lawrence, tout aussi incroyable et décalée. L’univers des années 70 y est parfaitement retranscrit, entre les robes diaboliquement sexy des actrices et les cheveux minutieusement choucroutés de Bradley Cooper (cette scène est un régal!).

Le film est un peu long et souffre parfois de quelques longueurs mais n’en reste pas moins réellement brillant, notamment grâce à sa réalisation impeccable et sa très belle photographie.

Au final, American Bluff est une vraie réussite qui nous fait passer un bon moment et qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière minute.. A voir!

The Grand Budapest Hotel

Enfin, je termine cette review ciné par mon coup de coeur absolu du mois, The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson. Ce nouveau bijou reflète à merveille l’univers décalé et poétique du réalisateur, dont je suis une grande fan. Ce que j’aime avant tout dans ses films, c’est sa manière de filmer, véritablement unique et si onirique, que l’on retrouve ici.

Inspiré de l’oeuvre de Stefan Zweig, « le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d’un tableau volé, oeuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au coeur de la vieille Europe en pleine mutation. »

Complètement fantasque et barré, The Grand Budapest Hotel est un film à part devant lequel on reste stotché jusque à la fin. Personnellement, j’ai trouvé que le film était passé à une vitesse folle, tant j’étais prise dans les aventures plus incroyables les unes que les autres de M.Gustave et Zéro.

Le ton décalé du film en fait tout son charme et allié à ce casting absolument parfait, cela donne un véritable petit bijou à ne pas manquer. Difficile de vous en dire plus, allez le voir et vous comprendrez!

PS: J’ai également vu La Belle et la Bête, version moderne. Cette année, le conte est à la mode, il n’est donc pas surprenant de le retrouver au cinéma. Dans le rôle de la Belle, on retrouve la jolie Lea Seydoux et dans celui de la Bête, le fascinant Vincent Cassel. Si leur union à l’écran est assez réussie, j’avoue avoir été frustrée de ne pas voir concrètement à l’image la façon dont il tombe amoureux. Voilà ce qui m’a le plus manqué. En dehors de ce détail, j’avoue avoir été séduite par les décors du film, réellement féeriques et par les robes de Belle, juste incroyables. Pour ma part j’ai passé un très bon moment et je n’ai pas vu le temps passé! Un bon divertissement à voir en famille (ma petite soeur a adoré!)

Publicités

10 réflexions sur “Les films de février

  1. Je m’aperçois de mon retard au cinéma… Je passe sur American Bluff car je crois être l’une des seules à ne pas avoir été conquise par Happiness Therapy l’an passé. En revanche, les deux autres sont prévus, et surtout le Wes Anderson dont la bande-annonce me rend déjà enthousiaste. Ta critique n’est pas pour me déplaire, tu t’en doutes ! 🙂

    • Ah oui tu n’avais pas aimé? C’est quoi qui t’avais déplu?
      J’en suis ravie, c’est une merveille, drôle, touchant et extrêmement beau!!

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s