Les films de janvier

Bonjour à tous! Comment allez-vous?

Aujourd’hui on va parler cinéma avec mes 2 films coups de coeur du mois de janvier. Par manque de temps je n’ai pas pu voir tous les films que je souhaitais découvrir, mais je compte bien me rattraper dès maintenant. En attendant, aujourd’hui je vous livre mon avis sur 2 films très différents et tous réellement touchant à leur façon: Yves Saint Laurent et La vie rêvée de Walter Mitty.

 

Yves Saint Laurent

Ce film là, vous n’avez pas pu passer à côté. Que ce soit à propos du sujet, des comédiens ou encore de cette pseudo « guerre de réalisateurs » entre Jalil Lespert et Bertrand Bonello, tout le monde en parle depuis déjà un long moment. Au départ, c’était surtout de cette « concurrence » entre les deux réalisateurs dont on parlait, puis, très vite et fort heureusement, ce fut sur la prestation de Pierre Niney que tout le monde se concentra. Prestation d’ailleurs incroyable, troublante, voir même déconcertante tant la ressemblance entre Pierre Niney et Yves Saint Laurent est folle (tant au niveau de l’attitude, de la voix que des postures..). Pour ma part, cela ne me surprend absolument pas. Cela fait en effet de longues années que je suis ce jeune comédien de très près et je n’ai jamais douté de la jolie carrière qui lui serait destiné. J’aime son jeu délicat et naturel, simple et presque évident. Ici, sa performance a été d’interpréter à la perfection la fragilité à fleur de peau de Mr St Laurent, sa grande timidité, et ses nombreux démons.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit ici. Plus que ses oeuvres et sa façon de travailler, c’est avant tout l’homme que l’on découvre, que l’on apprend à connaitre. Un homme complexe, tourmenté mais fascinant et malgré tout attachant. Un homme dont une simple rencontre va changer la vie: celle de Pierre Bergé, l’amour de sa vie, son partenaire en affaire et son éternel amant. Pour ma part, j’ai adoré ce film au casting parfait (Pierre Niney bien sur, mais également Guillaume Gallienne, toujours aussi incroyable, ici dans le rôle de Pierre Bergé), à l’esthétique absolument incroyable et à la bande son magnifique (signée Ibrahim Maalouf).

Résumé (Allociné): « Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste ».

La vie rêvée de Walter Mitty

Si je devais vous conseiller un seul film à voir en ce début d’année ce serait celui-ci. La grande rêveuse que je suis ne pouvais pas passer à côté de cette petite pépite absolument incroyable, et il était impensable de ne pas vous en parler ici. Ce film, réalisé par Ben Stiller est d’une beauté incroyable. Les images sont réellement splendides et les paysages sont magnifiquement filmés. Honnêtement, rien que pour ça, le film vaut d’être vu! Mais en dehors de la beauté de ses décors, l’histoire de ce film  est tout aussi belle par ce qu’elle véhicule.

En effet, le film défend l’idée que nous ne sommes jamais aussi « classique » que nous le pensons et qu’il n’est pas nécessaire de faire de « grandes » choses pour soi-même être « grand » et exceptionnel à sa façon. Walter Mitty en est la preuve. Ce grand rêveur qui n’a jamais voyagé et qui se dévalorise sans cesse va avoir  un déclic qui va changer sa vie et enfin lui donner confiance en lui. Ce déclic va lui permettre de voir du pays, de rencontrer l’amour et de vivre des choses incroyables qui vont nourrir la personne formidable qu’il était déjà sans en avoir conscience.  A la fois récit initiatique et joli conte moderne ce film prône de très belles valeurs et nous fais rêver. Chacun de nous peut se retrouver dans ce personnage incroyablement touchant et réellement sensible, voilà ce qui fait la force de ce film. Léger et profond à la fois, tendre mais aussi drôle, original et surtout onirique, ce film est une merveille à ne pas manquer, qui vous fera le plus grand bien et vous donnera à coup sur de grandes envies d’ailleurs.

Résumé (Allociné): « Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l’action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu’il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais ».

PS: J’ai également vu Prêt à tout, le nouveau film de Nicolas Cuche. Si vous avez envie d’un film qui vous détende, qui vous fasse rire mais qui vous touche, celui-ci est parfait. J’y suis allée de mon côté avec l’idée de me détendre et de passer un bon moment, simplement. Le pari est plutôt réussi, Prêt à tout est une bonne comédie avec de bons comédiens et pas si attendu que l’on pourrait le penser. Il s’agit une histoire véritablement tendre mais néanmoins drôle et bien écrite, bien qu’un rien décalée. Max Boublil se retrouve encore une fois avec un personnage assez proche de son image public mais s’en sort à nouveau très bien (ses prestations sont vraiment meilleures de films en films) et l’on s’amuse des folies qu’il est prêt à faire par amour. Aïssa Maïga de son côté est toujours aussi fraîche et charmante. Grâce à ses personnages attachants, véritablement touchants et très drôles, le film répond à ses promesses et nous fait passer un bon moment.

Résumé (Allociné): « À 30 ans, Max a fait fortune sur internet avec ses deux potes et profite de la vie au soleil. Mais il se lasse de cette existence et ne cesse de penser à son amour de fac, Alice, une fille pétillante, engagée, pleine d’idéaux… qui ne s’est jamais intéressée à lui. Pour se rapprocher d’Alice, Max rachète l’usine en faillite dans laquelle elle travaille. Et sans jamais dévoiler sa fortune ni son nouveau statut de patron, il se fait passer pour un simple ouvrier. Prêt à tout, il dépense sans compter pour faire le bonheur d’Alice, de son fils Valentin et de tous les ouvriers de l’usine ; Il abandonne sa vie de millionnaire pour travailler à la chaîne et ne cesse de mentir par peur de décevoir ».

Publicités

2 réflexions sur “Les films de janvier

  1. J’ai moi aussi bien aimé Prêt à tout , et j’en suis assez surprise, mais Boublil y est pour bcp, il est un atout charme indéniable !
    Les deux autres, je suis beaucoup moins enthousiaste. Pour Yves saint Laurent, je ne retiens que l’excellente prestations de mes deux acteurs chouchous mais pas le film en lui même. Et celui de Ben Stiller, je suis vraiment passée à côté !

    Merci pour ce petit récap ciné de Janvier !!

    • Je suis bien d’accord pour Max ;)!
      Qu’est-ce qui t’a déplus dans YSL?
      C’est marrant, moi je n’ai eu que des avis dithyrambiques concernant Walter Mitty, comme quoi ;).

      Avec plaisir :)!

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s